Monday, August 1, 2011

25 ans déjà. Joël Fieux assassiné au Nicaragua par les "contra". Un parmi d´autres.

Un internationaliste est parti

Une petite note pour rendre hommage a Joël Fieux, français (naturalisé Nicaraguayen) tombé en la défense de la révolution sandiniste au Matagalpa le 28 juillet 1986. Joel fut assassine par les contras qui, avec le support économique et couverture politique des Administrations Carter et  Reagan  ont menée une guerre irrégulière (qui a prise la population comme cible et victime) contre le projet révolutionnaire (1979-1990) du Frente Sandinista basée sur une campagne d´alphabétisation et  la reforme agraire.  

Joël Fieux assassiné par les contra le 28 Juillet 1986.

Ce 28 de Juillet a Matagalpa, Joël n´est tombe seul dans l`embuscade que les contra on perpetre contre deux vehicles civiles, deux autres militants internationalistes, Yvan Leyvraz, Suisse, et, Bernd Koberstein, Allemand,  y ont aussi perdu la vie aux cotés de deux militantes sandinistes locales: William Blandon et Mario Acevedo

De la  même façon que aujourd’hui nous rappelons de Joel,Yvan et Bernd  c´est ainsi  important mentionner tous ces hommes et femmes, un peu de partout, qui ont répondu a l´appel (utilisant les célèbres  mots de Jose Marti, la solidarité c´est tendresse des  peuples) a la solidarité internationale  du gouvernement sandiniste face a l´agression et isolement internationales. Quelques exemples sont le   Comité de Solidarité d Aschaffenburg en Allemagne, la Brigade Autrichienne "Februar 34" (qui fut la source pour le documentaire "More than Words" par  Anna Katharina Wohlgenannt ou Yvan témoine, peu avant sa mort, de son compromis avec la Nicaragua libre), la Brigade Suisse "Roja y Negra", les volontaires basques coordonnées par Askapena (parmi lesquels/ells Begoña Garcia Arandigoien torturée-assassinée para des militaires salvadoriens après son expérience au Nicaragua)  ou les catalans encadres dans la Coordinadora Catalana de Solidaritat amb Nicaragua comme la journaliste Montserrat Roig

Ces nouvelles brigades internationales comprenaient un ensamble divers de marxistes, chretiens de la théologie de la libération, libertaires et militants anti-imperialistes   unis par le but commun d`aider un peuple en armes pour defendre son destin et  reivindiquer sa dignité apres la chute de la dictature des Somoza. Comme Joel l´ecrivait 
"L’enthou­siasme existe et n’a pas baissé. Seulement l’énergie du pro­ces­sus, main­te­nant, n’est plus seu­le­ment l’enthou­siasme, mais le fait même de se rendre compte de ce qui a été créé jusqu’à main­te­nant, les expec­ta­ti­ves que ça a lan­cées, tu vois. Tu te rends compte que ce qui a été déve­loppé jusqu’à main­te­nant au point de vue des réa­li­sa­tions révo­lu­tion­nai­res, ça fait chier l’impé­ria­lisme. L’impé­ria­lisme, c’était Somoza et on a fait vrai­ment quel­que chose de génial : ce pas en avant. Maintenant vient l’agres­sion en plus, et l’agres­sion c’est hor­ri­ble. C’est jus­te­ment de l’hor­reur de l’agres­sion que main­te­nant les mecs cho­pent, cana­li­sent l’énergie. Les plus chan­ce­lants, les plus hési­tants, main­te­nant n’hési­tent plus. Et cela te fait une énergie de lutte ver­ti­gi­neuse..."
Les actions de la contra ( des attaques indiscrimines contra la population civile et le minage de ports civiles parmi d´autres violations au droit internationale humanitaire) avaient été condamnes para la Court Internationale de Justice(Activités militaires et paramilitaires au Nicaragua et contre celui-ci (Nicaragua c. États-Unis d’Amérique). Les responsables politiques au sein du gouvernement états-unien l´époque notament Mr. John Negroponte, en Honduras (base des contras, est devenu sous les successives administrations de Bush, Clinton, et Bush fils ambassadeur au Mexique, et Phillipines, etant representant permanent des Etats Unis au Conseill de Securite des Nations Unies entre 2001 et 2004 et ambassadeur en Irak entre abril 2004 et june 2005 etant nomme comme le premier Directeur de National Intelligence en Fevrier 2005.Actuellement il est professeur de relations internationales au Jackson Institute for Global Affairs a la Université de Yale. On oublie pas.

Rassemblement a Lyon en mémoire et hommage a Joël.

Nicaragua: A nation' s Right to Survive. A documentaire de John Pilger sur la "menace du good exemple" de la Nicaragua Sandiniste