Wednesday, August 24, 2011

Affaire Zongo. La force de la justice contre la violence du pouvoir



La chambre criminelle de la cour d'appel de Ouagadougou, Burkina Faso a rendu mardi 23 aout  sentence  sur la responsabilité des trois policiers accuses d´être responsables de la mort du jeune étudiant Justin Zongo qui décédait âpres avoir été relâché du  commissariat de Koudougou en circonstances confuses fin février.
Lorsque la version officielle parlait d´une méningite soudaine et fulminante comme la cause du décès du jeune homme, la famille accusait   la police d´avoir  battu et torturé Justin en lui provocant la mort.C´était le  deuxième fois qu´un étudiant trouvait la mort après interpellation de la police. Cette fois-ci les lycéens ont descendu sur les rues pour protester contre l´impunité et les abus des forces de l´ordre, d´abord   localisée a  Koudougou  bien tôt la mobilisation c´est étendue par toute le pays même arrivant a la capitale, Ouagadougou. Des émeutes et pillages se sont déclenchés dans plusieurs villes, la répression de l´armée et la police causant au moins 6 morts. Parmi eux un enfant qui reçut une balle dans la tète.


Ceux qui manifestait ne dénonçaient seulement la mort d´un jeune homme, mais aussi ceux de plusieurs membres de l´opposition, journalistes critiques avec le gouvernement Blaise Compaoré  Ainsi, la  coalition nationale de lutte contre la vie chère lance, le 19 mars, un appel à une journée de lutte le 8 avril, pour la justice et la vérité sur l’affaire de la mort de Justin Zongo à Oudougou, sur celle de Norbert Zongo (journaliste assassiné en 1998, mort non élucidée) , et sur celles de bien d’autres opposants ou morts suspectes. La manifestation demandera également les libertés d’expression et de manifestation, la fin de la torture et des zones rouges.
Même si la situation reste calme par le moment au Burkina, aux  circonstances qui ont déclenche les protestes il faut ajouter les abus, pillages et viols commis par des éléments mutinés des forces armés qui entre le  14 et le 18 avril ont sorti de ses casernes dans plusieurs villes dans le pays. 
Sur le blog